zone__rog_ne
Autoportrait-Avril 2006

Au départ cet autoportrait est parue sur un autre site et je l'avais titré: "Gesture" (geste en Français) par pudeur sûrement, car je n'arrivais pas à exprimer une réelle impression, un sentiment ou une pensé précise et objective sur mon propre geste et la photographie dans son ensemble. En effet que définit ce cliché ? chacun peut donner sa version personnelle, suivant son sexe, son vécu et sa vision de la sensualité, de la vision de son propre corps et de celui d'autrui.
D'avance je sais que pas mal d'hommes vont me dire: Je ne ferais jamais ce style de photo, t'es bizarre comme mec... mais c'est parce que les mecs ont du mal à voir en face leur propre sexualité (pire encore avec celle d'autres mecs alentour), et que le sexe masculin, en lui même, est encore aujourd'hui un immense tabou...dans les médias l'érection n'existe pas, ce n'est pourtant pas un crime...

C'est en parlant de cette image avec plusieurs femmes plus âgées que moi, que j'ai commencé à comprendre ma propre psychologie et ma recherche esthétique sensible, un peu originale pour un garçon...
Cette photo est tirée d'un série d'autoportraits qui est en chantier et dont le thème central est la sensualité masculine, humaine devrais je dire...en prévenant dés le départ que je ne suis pas homosexuel. Evidemment il doit y avoir une part d'auto érotisme, mais dans mon esprit ces images sont des cadeaux fait aux femmes, certaines que j'ai connues et aimées et beaucoup d'autres toute aussi adorables mais plus lointaines, avec qui je communique quotidiennement via Internet, que je ne connais pas, que je ne vois ni ne touche, mais que je ressens parfois d'une façon presque intime, comme si au travers des mots, des échanges, je ressentais jusqu'au parfum de leurs cheveux...
Nous sommes dans une époque ou l'image et l'archétype de la femme sont omniprésents dans tous les types de médias ainsi que dans le monde de l'art et de l'image. L'homme lui même semble oublier jusqu'à sa propre masculinité et semble avoir presque honte de ne pas être une femme, en tous les cas la fascination pour la femme rend pas mal d'hommes aveugles sur leur propres qualités, valeurs et différences essentielles.
Un titre de film Français résume tout cela en un très symbolique: "L'homme est une femme comme les autres" (1998). Je dirai qu'hommes et femmes sont différents dans leurs psychologies, sensualités, identités et désirs sexuels, mais que les buts essentiels de vie restent les mêmes, que chacun de nous désire, est sensible et sensuel personnellement et en partage avec le ou la partenaire.
Il est évident que les hommes sont peut être beaucoup moins monolithiques et primaires que ce que les femmes veulent bien croire. La sensibilité et la sensualité des hommes restent à découvrir ! et pour celles qui continuent à croire que la seule zone érogène masculine est "axée", j'offre cette image...non pas pour que vous me flattiez moi, mais pour qu'elle échauffe une réflexion en vous...
En trame de cette image il y a une quête ésotérique où sexualité et spiritualité vont de paire. Ce bras est aussi un arbre, un jeu visuel fait de textures et de matières, ainsi la main soupèse la légèreté d'un tee-shirt de quelques grammes, qui me protège de la nudité et ajoute à l'érotisme un peu froid de la photo. Par sa composition, cette image doit inciter votre oeil à tourner en rond et ne jamais sortir de l'axe que j'ai défini au préalable: Coude / main / col du tee-shirt / aisselle/ bras / coude etc ...le but ? une forme de douce hypnose...

"Zone érogène" c'est aussi un très beau roman de Philippe Djian, dont voici un extrait @

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 2.0 France License.