Yellow Street-Photomaton-2000
 
Pourquoi appeler une photo "Yellow Street" alors que sa dominante est le rouge et parler de rues alors qu'il s'agit d'un portrait? et pourquoi un titre en anglais?
C'est tout simple, par la magie des analogies, mêlés aux souvenirs et à la poésie qui enrubanne mes yeux, la scène existe clairement à présent. A l'époque je travaillais dans un petit labo-photo près de la Bastille à Paris. Mon emploi  consistait entre autre à faire des photomatons de clients et cette image est donc issue de ces centaines de clichés d'anonymes. Même pose, même cadrage, l'égalité absolu devant l'oeil fixe du Créateur. Je sais que c'est moi qui est pris cette photo, mais je ne me souviens pas de cette charmante dame. Malgré cela elle est une amie très chère et j'ai donc composé cette image le sourire au lèvres, comme un hommage fier et chaleureux à Mlle Yellow Street .
Elle est le point de départ d'un roman idéalement rêvé. Pour garder mon cher secret, mais vous mettre sur la voix (voie) je vous dirais juste qu'elle est presque Américaine, juive d'origine Française, qu'elle a traversé l'océan en 1948, à bords du "Gloria" un livre à la main. Que ce livre est la trace jaune indélébile d'une "marque" sur son coeur. Que son père Albert, grand poète car savant a dû fuir le régime en place. Mademoiselle "Yellow street" est donc une rescapée de la noirceur absolue, depuis sa vue à changée, le rouge sang est pour elle tel un champs de blé, les caves sont des rues foisonnantes de commerces vieux et végétaux, la mort est un ami qui somnole doucement sur le canapé...
Je connais Mlle "Yellow Star" car j'ai suivi son regard jusqu'au bout de la rue menant à une dûne...Lorsque je pense à elle, je me sens le coeur et l'âme d'un Juif, toujours sur la route, fier et instruit de la destiné de mes pas...
 
  à suivre...un jour...ou deux...ou pas
 
  Olivier Jollant
 
 
Pour Acceder aux Archives précedentes (Août à Juin 04) Cliquez sur la flêche<< sur le calendrier, en haut à gauche de la page (à coté du nom du mois)...Merci !