Autoportrait les yeux fermés-Photo: Olivier Jollant

"Je me crois en enfer, donc j'y suis", disait Rimbaud
C'est exactement cela, l'imaginaire est une réelle force motrice, une énergie infime et immense qui fait se mouvoir par le rêve, l'acteur et le spectateur. Les rêves sont vivants et actifs, par poésie et symbolique des images, ils soignent nos peines, recomposent les morceaux épars de notre mémoire, nous mettant en contact avec le temps absolu; ni passé, ni présent, ni futur, mais plutôt éternité libre et électrique.
Il n'y à pas de voyance, ou réelle médiumnie, mais plutôt la capacité d'un être à se mettre en état de "sommeil" profond, et à décrire chaque élément de SON paysage. Il n'y a pas invention, ni construction mentale du médium. Simplement il entre, vivant, dans le royaume des esprits et des "êtres de lumière", à la fois au ciel et au centre du cerveau (l'un et l'autre étant voisins et frères)...
Je me crois au Paradis, donc je suis...

Envoyé par : Olivier J
Permalien

Commentaires sur Autoportrait les yeux fermés-Photo: Olivier Jollant

Nouveau commentaire

018 Autoportraits : 31 photos

DiaporamaDiaporama